De nouveaux indices dans l’affaire du membre disparu de l’équipage du Disney Wonder

5. Arrêt des communications

C’est le 21 mars 2011 que Rebecca Coriam envoya à ses parents ce qui devait être son dernier message, via Facebook, pour leur dire qu’elle les appellerait le lendemain. Sa mère répondit, mais 12 heures passèrent sans aucune réponse de Rebecca. Pas d’appels, pas d’e-mails, pas de messages. Les deux parents se couchèrent inquiets cette nuit-là. Et le matin du 22 mars, le téléphone sonna. C’était un représentant de Disney qui appelait pour leur dire que leur fille était portée disparue.

6. Le jour de sa disparition

Le Disney Wonder avait navigué au large des côtes du Mexique. Il devait se rendre à Puerto Vallarta et à Cabo San Lucas, mais il semblait que Rebecca avait raté le début de sa journée de travail. L’équipage l’appela, vérifia sa chambre, puis vérifia l’ensemble du navire. Très vite, il apparut que Rebecca n’était pas à bord du Wonder. Mais dans ce cas, où était-elle ? Les enquêteurs se mirent à chercher des indices…