Les aliments transformés qui ravagent votre santé

Depuis les années 1980, les produits industriels envahissent les petites et grandes surfaces en France. Et d’après certains spécialistes de la nutrition, c’est à cause de ces produits transformés que les Français seraient victimes de diabète voire même d’obésité. Malgré toutes ces années d’études sur la nutrition, on constate que l’espérance de vie en bonne santé est relativement basse.

Il faut d’abord faire la différence entres les produits transformés néfastes pour la santé et ceux qui ne le sont pas. Il ne faut pas croire que tous les aliments transformés ne sont pas bons pour le corps. Pour savoir quel aliment est ultra-transformé et donc mauvais pour la santé, il n’y a rien de plus simple : plus la liste d’additifs et d’ingrédients est longue (plus de 5 additifs), plus le produit est mauvais pour votre santé.

Les techniques de marketing sont également intéressantes pour ce genres de produits. Plus l’emballage est coloré et plus il donnera envie. Vous verrez souvent sur le packaging « Bons pour… », « Enrichi en… » ou encore « sources de…. », ce qui peut laisser croire que le produit est bon pour la santé alors qu’en vérité, c’est un produit qui a perdu ces valeurs nutritionnelles au cours de sa transformation.

La consommation quotidienne de ces produits entraîne donc la plupart du temps une prise de poids voire même un début de diabète chez certaines personnes. Les produits industriels sont sources de sucres rapides souvent trop gras, trop sucré ou trop salé et peuvent entraîner parfois des maladies plus graves comme des cancers ou des maladies cardio-vasculaires.

Ces produits sont faibles en fibres et en protéines qui sont pourtant les deux composants principaux dont nous avons besoin pour un bon équilibre alimentaire au quotidien et c’est pourquoi il faut donc faire attention à ses faux aliments qui ont tendance à faire moins mastiquer dû à leurs substances molles ou semi-liquide comme les yaourts à boire ou encore les sodas et snacks. La mastication est pourtant un paramètre qui stimule l’hormone de satiété et dont nous avons besoin !